• English
  • Français
  • Español
  • Русский

A quoi servent les thérapies?

French

L’ayahuasca aide à soigner bon nombre de maux ; problèmes psychologiques et émotionels tels que traumatisme, dépression, toxicomanie, paranoia, squizofrénie, cancer, problèmes de sorcellerie

Elle permet de comprendre et de résoudre des problèmes personnels par le fait d’extraire de soi tout sentiment de culpabilité. C’est donc le patient lui-meme qui se soigne à l’aide de l’ayahuasca qui le guide et du chamane qui harmonise, met de l’ordre dans la cérémonies et protège le patient des énergies négatives.

Les thérapies varient en fonction du problème du patient. Différents matériels sont utilisés tels que les chants de guérison appelés icaros, le massage traditionel shipibo, les bains de fleurs, le mapacho (tabac naturel d’Amazonie), l’absorption d’énergies et les parfums à base de fleurs que confeccionne le chamane. Pour un bon résultat, il est recommandé de faire trois sessions d’ayahuasca, mais ceci varie selon les cas.

L’ayahuasca aide le chamane à visualiser le problème du patient. Celle-ci lui transmet les icaros qui vont lui permettre de soigner ce dernier. Les icaros varient selon les cas. Il y a des icaros qui donnent de la joie, d’autres qui protégent le patient des mauvais esprits, d’autres qui traitent des problèmes de sorcellerie et de tout autre maux dont souffre le patient. C’est en se connectant aux différents éléments et aux esprits de la nature que le chamane réalise ses icaros.

Les bains de fleurs servent à ordonner l’énergie de l’esprit et du corps, tout en purifiant ce dernier.Le tabac et les parfums sont également utilisés dans un but de purification et pour anéantir les mauvaises énergies et les mauvais esprits au sein de la cérémonie.

L’absorption d’énergies sert à extraire les douleurs physique du patient. Le chamane absorbe la douleur par la bouche, telle une succion, et à l’aide du tabac mapacho qu’il souffle sur la partie douloureuse.

Selon les cas, le patient peut avoir besoin de faire une diète ou un isolement. On fait un diète quand on veut devenir chamane par exemple ou quand on a un problème grave. Celle-ci consiste à manger sans sel, sans sucre, sans viande et avec peu de graisse.

Celui qui veut devenir chamane réalise ce type de diète, ainsi que l’absorption de différentes plantes.

CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.